Hommage à Gérard Chaouat qui vient de nous quitter.

dimanche 25 avril 2021  |  par  École Émancipée  | 

JPEG - 9.9 ko Notre ami et camarade Gérard Chaouat vient de nous quitter. Sa vie représente soixante années d’un parcours militant exceptionnel.
Né en 1944, il fait de la lutte contre l’extrême droite pro-Algérie française au Quartier Latin son premier combat au sein du Front Universitaire Antifasciste (FUA). Il se situe ainsi dans la génération militante qui, imprégnée des récits des horreurs de la Seconde Guerre mondiale, refusa le comportement de l’armée française en Algérie. Ces militant.es ont été à l’origine de la radicalisation qui devait déboucher sur mai 68. Une radicalisation qui, pour Gérard et ses camarades, est passée de l’Algérie au Vietnam, combat emblématique de ces années. S’étant orienté vers les études médicales, il apporta son soutien actif à la lutte pour le droit à l’avortement en pratiquant de manière illégale des avÉortements clandestins avant le vote de la loi Veil.
Gérard rejoignit la Jeunesse communiste révolutionnaire, la Ligue communiste et la Quatrième Internationale. Il était membre du mouvement Ensemble.
Il fut un militant syndical au Syndicat des chercheurs scientifiques de la FEN, puis de la FSU. Il représentait l’Ecole émancipée au Bureau national. Ces dernières années il militait au SNESUP. Gérard était encore récemment membre du service d’ordre de la FSU. Syndicaliste combatif et unitaire, il avait tout naturellement rejoint l’Ecole émancipée.
D’origine juive, il mettait un point d’honneur à être déterminé dans son soutien à la lutte du peuple palestinien, qui était une de ses nombreuses activités militantes.
Chercheur en immunologie, directeur de recherche émérite au CNRS, passionné par son travail (il allait encore au labo ces derniers temps), il faisait toujours le lien entre ses préoccupations scientifiques et les aspects politiques de la recherche et de la médecine, si essentiels en ces temps.
L’Ecole émancipée rend hommage à Gérard Chaouat. Ses années de militantisme représentent une fidélité. Il était de ces militant.es pour qui le syndicalisme ne se limite pas aux revendications sur les conditions de travail, mais prépare également une autre organisation de la société. En ce sens, il était pleinement un militant de l’émancipation. Son histoire fut la nôtre, sa mémoire le demeurera.

L’Equipe responsable de l’Ecole émancipée

Lire l’article écrit par Gérard Chaouat dans la revue l’École Émancipée n°83 (mai-juin 2020) en cliquant sur l’image ci-dessous :
JPEG - 91.5 ko


Navigation

Recherche par thème

118/342
81/342
40/342
51/342
342/342
65/342
23/342
26/342
106/342
20/342
64/342
245/342
218/342

Sites favoris


6 sites référencés dans ce secteur