Intervention sur la place des sections départementales

vendredi 13 décembre 2019  |  par  École Émancipée  | 

Je souhaite insister sur le rôle déterminant que vont avoir les SD comme échelon essentiel de création des rapports de force pour résister et porter des alternativesdans la période qui s’annonce.
Parce que la logique d’affaiblissement et de marchandisation des SP s’intensifie, les SD vont devoir plus que jamais poursuivre leur participation aux collectifs et coordinations non pas parce que c’est un supplément d’âme fédéral mais parce que c’est là où nous devons être pour nous opposer aux fermetures de bureaux de poste, aux privatisations de ligne SNCF, à la fermeture d’hôpitaux de proximité comme à Bordeaux par exemple, de maternité, de trésorerie, de caf, ou pour se battre pour la gratuité des transports locaux, comme à Dunkerque.

C’est en participant à la construction de ces collectifs et en appelant nos collègues à y participer ou soutenir leurs initiatives que nous pourrons construire des résistances, expérimenter des alternatives , créer des solidarités , porter la nécessité de SP sur tout le territoire et la création de nouveaux SP liés à la tranition écologique. Une SD est indispensable pour structurer ce type de mouvement au plus près des territoires et des usagers.

Dans l’éducation, impactée par la territorialisatio des politiques publiques se sont les SD qui vont devoir coordonner les luttes qui concernent le 1 et 2 degré, les personnels enseignants et non enseignants, au côté des usagers des parents et des élus : on pense aux luttes contre les convention ruralité, la mise en place des cités éducative ou le démantèlement de l’éducation prioritaire

Du coté des personnels, on le sait, la réforme de la FP va accroître le nombre de contractuels et de précaires dans tous nos champs professionnels, elle va généraliser le salaire au mérite, les primes et donc la concurrence entre les personnels. Elle va accentuer les pressions hiérarchiques, renforcer l’individualisation, l’isolement et donc créer beaucoup de souffrance au travail.

Nous le savons, ce sont les hiérarchies intermédiaires qui vont être porteuses de cette dégradation et avec la fin des CAP le risque est grand notre travail syndical soit englouti par l’accompagnement individuel des collègues .

C’est donc bien aux plus près des collègues , là ou cette violence institutionnelle va s’exercer que les SD vont avoir à organiser la construction les résistances collectives. Et le nécessaire rapport de force pour reconquérir nos droits syndicaux
C’est pourquoi nous devons réfléchir dès à présent dans les SD aux ressorts que nous devrons mettre en place pour créer des solidarités et des mobilisations professionnelles et interprofessionnelles

La réorganisation administrative et politique des territoires a pour objectif d’éloigner les citoyens des lieux de décision.La mise en place des nouveaux CFR correspond à ces nouvelles régions mais pour reconquérir nos droits c’est bien dans les départements que va s’ancrer le travail fédéral

Laurence Laborde


Navigation

Recherche par thème

118/342
40/342
51/342
342/342
81/342
64/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur

Sur le Web