Texte d’orientation pour le vote SNES départemental de Mai 2007

mercredi 25 avril 2007  | 

Pour un SNES combatif et efficace dans les luttes, votez École Émancipée !

En cinq ans, nous avons subi les attaques les plus féroces depuis des décennies, menées par un gouvernement ultra-libéral et réactionnaire, contre l’école, les élèves – en particulier les plus vulnérables - et les enseignants. Depuis deux ans, nous avons pris part, au sein de la FSU, à bien des mobilisations : le Traité de Constitution Européenne, le CPE, les expulsions d’enfants de familles sans papiers, la loi dite de « prévention de la délinquance », dangereusement répressive en réalité,… En ce qui concerne le second degré, nous avons montré notre résolution à ne pas nous laisser imposer les remplacements « de Robien », et nous avons lutté contre les décrets du même ministre. Ces mobilisations ne sont d’ailleurs pas terminées, et les journées du 18 décembre, du 20 mars, ont incité les candidats à l’élection présidentielle à prendre clairement position, voire à revenir sur des déclarations pour le moins fâcheuses. Aujourd’hui, quelles que soient les perspectives politiques, le SNES doit poursuivre dans la voie d’interventions claires et déterminées : c’est ce à quoi contribuent quotidiennement les élus et militants de notre tendance, au niveau national comme dans le travail départemental Nous devons aider nos collègues, dans leur vie quotidienne face à l’administration comme lors de problèmes qu’ils peuvent rencontrer. Nous devons lutter contre la précarisation croissante de nos professions, contre la détérioration de nos conditions de travail, contre la disparition programmée des Conseillers d’Orientation Psychologues. Nous devons porter un projet d’école ambitieux, au profit de tous, et contrer les projets d’exclusion prématurée des élèves du système scolaire pour en faire de la main-d’oeuvre bon marché : l’Éducation nationale doit former des citoyens et non répondre aux demandes à court terme du MEDEF ! Nous devons poursuivre, au sein de la FSU, notre travail pour un service public d’éducation fort et égalitaire, de la maternelle à l’université. Nous devons poursuivre et amplifier notre participation aux grandes mobilisations du mouvement social, comme le Réseau Éducation Sans Frontières dont la FSU constitue, sur le plan national comme dans les Hautes-Pyrénées, une cheville ouvrière. Les militants de l’École Émancipée veulent peser dans la FSU et le SNES, pour renouer avec des pratiques syndicales capables non seulement d’organiser la résistance, mais aussi de construire des alternatives à un monde dominé par un libéralisme parfois mâtiné de social, qui fait la part belle aux profits fondés sur l’exploitation du monde du travail, au Nord comme au Sud. Moins que jamais, nous nous résignerons à un syndicalisme de l’éducation replié sur lui-même, hors de tout cadre interprofessionnel. Nous sommes persuadés que le mouvement syndical doit être refondé pour garantir son renouvellement nécessaire ainsi que celui de ses équipes syndicales. Il doit tisser des liens avec toutes les nouvelles formes de radicalité sur les terrains professionnels comme sociétaux (avec le mouvement associatif, les « sans », ATTAC, pour la défense des services publics, …).

L’ÉÉ veut participer de cette refondation d’ensemble qui transgressera les frontières syndicales actuelles. Elle veut aussi construire un mouvement social à l’échelle de l’Europe pour pérenniser et développer les conquêtes sociales et l’élargissement des droits. Tout en travaillant au quotidien au sein de notre syndicat, c’est dans cette direction que nous souhaitons l’orienter. Si vous partagez nos aspirations, votez et faites voter pour la liste École Émancipée.

Contact : laurentrouge@no-log.org Pour mieux connaître la tendance : www.ecoleemancipee.org


Documents joints

Word - 27 ko
Word - 27 ko

Les autres articles de cette rubrique

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur