Modifications statutaires : n°2 le pluralisme dans le SNES

mercredi 26 mai 2021  |  par  ÉÉ-SNES  | 

La modification statutaire présentée par EE a pour objectif de rendre le pluralisme effectif dans notre syndicat en facilitant l’expression régulière des tendances dans la presse syndicale, le site internet, la communication aux syndiqués et la représentation dans les instances exécutives

Quel intérêt de cette modification pour notre syndicat ?

  • Dans un contexte politique particulièrement difficile où le combat syndical est primordial, le pluralisme permet faire adhérer des collègues qui ne se retrouvent pas forcément dans la tendance majoritaire. (Dans l’académie d’Aix-marseille, avoir pu remonter un groupe EE dans le secondaire a servi de levier pour faire adhérer ou réadhérer des collègues que l’on aurait perdu et nous a permis de reconstituer depuis janvier un groupe de 45 personnes)

Il est essentiel dès lors pour le SNES de prendre en compte ces mêmes adhérents qui ne sont pas une partie négligeable et leurs idées doivent être mises en avant au sein des instances exécutives dans la perspective d’une construction commune de notre syndicat et dans le cadre d’une synthèse pour notre orientation.

  • Pour un syndicalisme combatif, nous avons besoin de toutes les énergies militantes, et nous avons également besoin de faire vivre la démocratie interne, grâce à cette organisation en tendance qui est la spécificité de notre fédération. Or nombreux collègues ne savent même pas qu’il existe différentes tendances… Actuellement en raison du contexte sanitaire, il est pratiquement impossible de faire connaître nos idées aux adhérents.

Renforcer la place des tendances, c’est renforcer les débats, pas dans le sens de la division mais de la consolidation de nos arguments, de travailler à davantage d’horizontalité à l’intérieur de notre syndicat en permettant aux adhérents de s’approprier les enjeux, d’être plus à même d’être outillé dans leur établissement, dans une période où les syndicats subissent des critiques.

  • Renforcer le pluralisme c’est enfin, permettre à chacun d’avoir sa place, de s’exercer à cet exercice de la démocratie, c’est inciter à la participation effective de tous nos adhérents confrontés à des choix donc d’être davantage armé pour un syndicalisme plus offensif.. ça nous paraît indispensable non seulement pour la démocratie interne mais pour la démocratie tout court. ​​​​​​​

Navigation

Recherche par thème

118/342
81/342
40/342
51/342
342/342
65/342
23/342
26/342
106/342
20/342
64/342
245/342
219/342

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web