Des mots d’ordre gagnables, pour engager les collègues dans l’action, dès maintenant !

Agnès Akielewiez (CAN, Toulouse)
mercredi 30 juin 2021  |  par  ÉÉ-SNES  | 

A la sortie du congrès national, il y a un mois, nous avions comme mandat de faire campagne « dès maintenant » pour notre plan d’urgence pour la rentrée. Nous proposons, lors de cette CAN, de rendre effective cette volonté d’agir très vite.

Après 4 ans de régime Blanquer, les collègues ne se font plus aucune illusion et ont bien perçu les effets néfastes de sa politique. La destruction du système éducatif et la détérioration de leurs conditions de travail, ils et elles ne les imaginent plus, ils et elles les vivent.

Le travail de décryptage et d’explication des réformes a été fait par le SNES. Et la réalité est venue conforter ses analyses.

Maintenant, il faut enclencher autre chose. Les constats sont faits par les personnels et on doit désormais dépasser la phase de dénonciation.

Le SNES doit prendre le contre-pied du Ministre en avançant des mesures concrètes et gagnables. Il doit articuler ses revendications de long terme (recrutement, salaires, formation, alternatives pédagogiques) avec des demandes de plus court terme qui donnent de l’espoir et motivent les collègues pour se mobiliser rapidement.

Organiser des HIS, des AG de rentrée oui, mais pas pour faire des constats. Il faut qu’en septembre, les équipes discutent de mesures concrètes et précises proposées par le SNES. Et ces propositions sont à faire connaître le plus tôt possible, c’est-à-dire maintenant avant de partir en vacances.

Quand Blanquer est dans la destruction tout en affichant un certain attentisme, le SNES doit occuper le terrain en montrant qu’il est dans la construction et l’action.

Demander l’abandon et/ou la remise à plat des réformes est nécessaire mais ne suffit pas ! Le ministre s’exprime en ce moment autour du bac et du lycée. Saisissons cette occasion pour mettre en avant publiquement une série de mesures qui peuvent fédérer les personnels et les familles :
- à la place des EC, des épreuves nationales en fin d’année pour la prochaine session 2022
- recul des épreuves d’EDS au mois de juin pour la session 2022
- maintien des 3 EDS en terminale et retour des maths dans le tronc commun pour la rentrée 2022

En collège, l’exaspération des collègues est grande aussi et il est possible de fédérer en revendiquant la suspension des certifications (LV, Pix), de la réforme de l’EP et de l’auto-évaluation des établissements.

En mettant dès aujourd’hui des propositions accessibles dans les esprits, on se place à l’offensive, on se rend visible et on se donne les moyens ainsi de remplir les HIS et AG de rentrée avec des mots d’ordre motivants et fédérateurs. On donne ainsi du poids au plan d’action et à la grève qu’on propose !


Navigation

Recherche par thème

118/342
81/342
40/342
51/342
342/342
65/342
23/342
26/342
106/342
20/342
64/342
245/342
219/342

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web