Blanquer n’est pas que libéral, c’est aussi un réactionnaire : Dégageons le !

Antoine Chauvel
vendredi 21 mai 2021  |  par  ÉÉ-SNUipp  | 

La circulaire sur l’écriture inclusive a été très justement qualifiée par la FSU d’écran de fumée des vrais problèmes de l’école. Mais elle est aussi en totale cohérence avec l’idéologie du Ministre.

Vigotsky écrivait que « la pensée ne s’exprime pas dans les mots, elle se réalise dans les mots". Le langage et la pensée ne font qu’un. Et si on parle ou écrit en invisibilisant les femmes, on pense en les invisibilisant. « Les ouvriers étaient en grève en 1936 » ne produira jamais la même image mentale que « les ouvrièr·es étaient en grève en 1936 » lors de la leçon d’histoire de cycle 3. L’écriture inclusive, dont le point médian n’est qu’une modalité parmi d’autres, est un outil qui participe de la lutte contre l’invisibilisation des femmes.
Et quel cynisme de sa part, lui qui détruit les RASED et met en place une école méritocratique et élitiste, que d’invoquer la lutte contre le handicap ou la lutte contre la difficulté scolaire pour s’opposer au point médian. Évidemment sans apporter la moindre caution scientifique.

Sous couvert de discussions autour du point médian, se regroupent en réalité celles et ceux qui refusent toutes évolutions vers plus d’égalité, où qu’elle soit. Une forme de macho-élitisme insupportable.
Lutte contre les discriminations et pour l’égalité, vision évolutive des apprentissages sans dogmatisme, questionnements pédagogiques en lien avec la recherche… Nous sommes au coeur de ce qui oppose le SNUipp au Ministre.

Et plus généralement, sa technique de com est éprouvée : créer une polémique déconnectée des préoccupations du terrain. Le Ministre fait le choix délibéré, à un an des élections présidentielles, de poursuivre son offensive réactionnaire en s’adressant au public plus qu’à la profession.

C’est exactement le même procédé qu’il a utilisé pour l’accompagnement des sorties scolaires par des femmes voilées. Voulant imposer sa version islamophobe de la laïcité, Il avait ainsi affirmé le 13 octobre sur BFM-TV « La loi n’interdit pas aux femmes voilées d’accompagner les enfants, mais le voile en soi n’est pas souhaitable dans notre société. » Quelle interprétation de la loi de 1905 et de la liberté religieuse par un Ministre ! Et ne doutez pas : le problème ne concerne bien sur que le voile.

Ce fut la même chose sur la supposée gangrène de l’islamogauchisme dans les Universités.
Pour la conférence des présidents d’Université (CPU), ce fut une réponse en forme de punchline : « Si le gouvernement a besoin d’analyses, de contradictions, de discours scientifiques étayés pour l’aider à sortir des représentations caricaturales et des arguties de café du commerce, les universités se tiennent à sa disposition. »

Et idem avec la non mixité….

Blanquer est un libéral qui détruit l’école. Mais il va plus loin. Il détruit aussi les valeurs émancipatrices, la vocation à faire société, qu’elle porte. N’oublions pas que Marine Le Pen avait salué la politique de Blanquer en la qualifiant de victoire idéologique. Un argument de plus pour poser légitimement la question du maintien à son poste .


Navigation

Recherche par thème

118/342
81/342
40/342
51/342
342/342
65/342
23/342
26/342
106/342
20/342
64/342
245/342
219/342

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web