La revue

Notre revue L’École Émancipée est une revue syndicale et pédagogique paraissant depuis 1910. Elle est ouverte à des espaces de débat. Lire quelques unes des dernières revues ci-dessous


JPEG - 3.8 ko JPEG - 3.3 ko
JPEG - 3.8 ko JPEG - 4 ko JPEG - 4.1 ko

Vos réactions, vos suggestions d’articles sont à envoyer à :

- Bernard DESWARTE, email : bernard.deswarte chez gmail.com

S’abonner ou se ré-abonner à la revue

- Abonnement individuel et collectivité : 33 euros (66 pour 2 ans).
- Abonnement tarif réduit (revenus inférieurs à 1 700 euros ) : 22 euros.
- Abonnement de soutien : 55 euros (ou plus), possible pour tou-tes.
- Abonnements multiples : ajouter 11 euros par exemplaire supplémentaire.

Abonnement par prélèvement automatique :

PDF - 115.3 ko
Abonnement par Prélèvements

C’est la formule à privilégier !
Vous pouvez vous abonner par prélèvement automatique :

  • remplir un formulaire d’autorisation de prélèvement (en pj)
  • joindre un RIB

Nous renvoyer le tout par retour :

Le prélèvement sera reconduit à chaque date anniversaire. Vous pourrez naturellement le stopper à tout moment.
Cliquer sur la vignette ci-contre pour télécharger le bulletin d’abonnement


PNG - 16.4 ko

Abonnement en ligne :

Vous pouvez vous abonner en ligne avec votre carte bancaire via l’interface sécurisée du Crédit Mutuel.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder au formulaire du paiement en ligne :
Paiement en ligne par CB


PDF - 178.6 ko
Abonnement par Chèque

Abonnement par chèque :

À l’ordre de "L’École Émancipée",
À envoyer à :
Yves CASSUTO
25 rue de la source
54000 NANCY

Cliquer sur la vignette ci-contre pour télécharger le bulletin d’abonnement


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 14 mai 2021
par  Webmestre

Quelques points de vente de la revue

Liste évolutive de quelques lieux où l’on peut trouver le dernier numéro de la revue.

mardi 28 mars 2017
par  ÉÉ Revue

La revue a besoin de vous ! : Abonnez-vous !

La revue "L’École Émancipée" n’existe que par le soutien et la fidélité de ses abonné-es.
Alors, disons-le… le nombre actuel d’abonnements n’est pas satisfaisant.