Compte-rendu AG

samedi 27 janvier 2007  | 

Compte-rendu succinct de l’AG après la manif enseignante

Présents du 93 : 28 collèges et 14 lycées + 1 collège et 3 lycées du 94, 2 collèges du 75, 2 lycées et 1 collège du 92 + quelques enseignants du 78 et du 95. Syndicats : SUD Créteil et Paris, CNT, SNES 93. Absence totale de la CGT. 110 personnes au début

Le tour des établissements montre des taux de grévistes dans une 50taine de bahuts avec de grosses variations allant de 10 à 90 % (Jaurès à Pantin), avec une moyenne, dans ces établissements autour de 40 %. Résultats donc plutôt corrects et symptomatiques d’un certain potentiel de mobilisation.

Le problème c’est que le tour des établissements a montré un certain attentisme pour la suite. Très peu pour une grève reconductible immédiatement, mais de possibles départs si ça bougeait ailleurs. Mais globalement l’absence de perspective nationale avant le 8 février est un énorme frein ; les Ag n’ont jamais été très nombreuses. Ensuite a été discuté un nouvel appel à la grève pour mardi 30/01 : un vote à 40 voix a adopté cette décision, personne n’était contre mais peu étaient mandatés. SUD et la CNT soutiennent. Goulven (SNES93) a fait part de réticences d’une part parce qu’une telle journée n’est envisageable que pour faire mieux qu’aujourd’hui, d’autre part parce qu’il s’est fait taper sur les doigts pour l’appel à la grève d’aujourd’hui. Désormais cet appel à la grève pour mardi est dans le paysage et il est nécessaire de tester cette possibilité dans les bahuts, même si l’intersyndicale nationale de demain ne risque pas de soutenir. L’autre chose qui a été discutée est de coordonner une journée sur la bivalence : les profs feraient cours dans une autre discipline que la leur et cela serait médiatisé. Peut-être le mardi 6 février.

Enfin, une adresse aux directions nationales des syndicats devrait être envoyée demain.

Pour conclure : une ambiance assez particulière ; il y avait un peu plus de monde que d’habitude, avec beaucoup de militants de SUD et de la CNT ; le début de l’AG était un peu enthousiaste au vu des résultats du jour, mais tout le monde, y compris la majorité de la CNT, était assez prudent sur la suite. Et la fin de l’AG a montré la faiblesse des perspectives avec ce vote à 40 voix pour mardi. Cela ne doit pas nous empêcher de tenter de continuer mais ce sera difficile d’autant plus que va se rapprocher la grève du 08/02.

Vincent


Les autres articles de cette rubrique

Navigation par Thèmes