International. Page 41. Banque mondiale : l’heure de fremer boutique ?

Raphaël Grandvaud.
mercredi 3 juin 2009  |  par  ÉÉ Revue  | 

Le président de la Banque Mondiale, chantre de la lutte contre la corruption, est reconnu coupable de népotisme. Au delà de l’anecdote, les remises en cause de la Banque Mondiale se multiplient.


Documents joints

Banque mondiale.

Navigation

Mots-clés de l’article

Recherche par thème

118/342
40/342
51/342
342/342
81/342
64/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342