Actualités : Dur, dur... la reprise !

samedi 21 octobre 2006  | 

Rappelons-nous qu’avant les vacances c’est sur la victoire du CPE et ses conséquences largement analysées ici et ailleurs que nous nous sommes quittés.

Rappelons-nous qu’une de ses conséquences avait été le report de la privatisation de GDF pour cause d’inquiétudes dans la majorité.
Rappelons-nous que c’est en raison du formidable mouvement impulsé et animé par RESF que Sarkozy a dû reculer momentanément.
Rappelons-nous que c’est sur les annonces de milliers de suppressions de postes de fonctionnaires, annonces dont on pouvaient espérer qu’elles sonneraient la mobilisation générale que nous sommes partis renouveler nos batteries – solaires – comme nos illustres anciens l’avaient initié en 1936.

Rappelons-nous
… et constatons malheureusement qu’aujourd’hui tout reste encore à faire.
La privatisation de GDF toujours à l’ordre du jour, les régressions dans les Services Publics toujours plus pesantes sur leurs personnels et les citoyens, un ministre de l’éducation nationale qui manie toujours la provocation avec quelquefois quelque habileté.

Pas une chaise vide !

C’est sur un fond international fait de morts au Liban, au Congo et au Darfour, de milliers d’africains s’échouant morts ou vifs sur les plages des Canaries, de manifestations réprimées au Mexique, de voitures piégées irakiennes et de la reprise des guerres afghanes, de traques terroristes de Londres, d’attentats en Turquie, que Sarkozy avait choisi de célébrer l’anniversaire de Saint Bernard en expulsant le squat de Cachan et un jeune nigérian sans papier – Jeff – pour l’exemple. JPEG - 14.1 ko Pourtant la mobilisation initiée par des milliers de parents d’élèves, d’enseignants, pour défendre les enfants sans papiers avec RESF a non seulement réussi à mobiliser l’opinion, comme les étudiants l’avaient réussi sur le CPE, et obligé le gouvernement à reculer momentanément, mais surtout à poser plus globalement les questions de l’immigration et des sans papiers.
La manoeuvre de Sarkozy qui fait croire à un examen « cas par cas » alors que le chiffre des régularisations annoncées (6 000) n’a pas varié malgré l’afflux de demandes, ses décisions pour l’exemple, montrent que ce dossier n’est évidemment pas clos.
La traque continue, mais surtout la clandestinité sera le lot du plus grand nombre comme l’a très bien dit le secrétaire général de la FSU dans sa tribune pour Le Monde. Notre mobilisation reste donc le seul espoir pour tous ces exclus de la richesse et du droit.

Non au projet liberticide !

Le projet de loi de prévention de la délinquance (PLPD) a été examiné et discuté au sénat les 13 et 14 septembre.
Le PLPD est une des dernières pièces de l’édifice construit sur le socle de lois et décrets antérieurs (LSQ, LSI, Perben 1 et 2, cohésion sociale, contrat de responsabilité parentale, textes éducation nationale, CESEDA…), qui tend à parachever la perspective d’un projet de société liberticide et sécuritaire.
Le PLPD modifie prés d’une vingtaine de codes et lois. Certaines nouveautés de ce dernier texte devraient élargir le potentiel de mobilisation, jusqu’ici majoritairement issu du médico-socio-éducatif, de l’éducation et de la justice, puisque par exemple, des articles touchent les salarié-es du transport ferroviaire, routier et aérien par des mesures répressives et de contrôle sur leur lieu de travail. JPEG - 9.3 ko Comme on l’a malheureusement entendu d’un côté comme de l’autre, la répression sera à l’ordre du jour de nos challengers présidentiels. Un ordre qui pour eux ne peut être obtenu que par la répression.

Comme le souligne Evelyne Sire-Marin, le débat sur « la prévention, c’est avant ou après la répression ? » est tranché. La prévention c’est en même temps que la répression, avec le maire comme premier ordonnateur !

La pénalisation de la misère, puisqu’ils ont renoncé à l’éradiquer, sera sans aucun doute un thème de campagne. C’est pourquoi la FSU doit mobiliser massivement dans le cadre du Collectif unitaire, en mettant notamment en évidence tout ce qui la concerne directement dans l’éducation.


Documents joints

Actualités : Dur, dur... la reprise
Actualités : Dur, dur... la reprise

Navigation par Thèmes