Intervention en fin du débat « action » (Clément Lefèvre, secrétaire national)

mardi 28 janvier 2020  |  par  ÉÉ-SNES  | 

Plusieurs remarques dans le débat :
Sur notre préoccupation de ne voir personne sanctionné pour les actions qu’iel aurait mené contre les E3C notamment, il faut élargir notre soutien, non seulement aux collègues concerné-es mais aussi aux lycéen·nes et aux syndicalistes d’autres organisations. Y compris quand les actions ont été menées dans un cadre interprofessionnel.
L’autoritarisme de ce gouvernement est visible à tous les niveaux, le slogan des gilets jaunes « Macron on viendra te chercher chez toi » a sa version très répandue dans l’Education désormais : « Blanquer, ministre autoritaire, on viendra te chercher chez toi ». Cela doit nous conduire à promouvoir nous aussi sa démission en s’associant à la pétition lancée récemment et demandant son départ.
La « radicalisation » que dénonce Blanquer correspond à des actions qui font aussi la force de ce mouvement, il nous appartient de soutenir les actions de désobéissance, d’outiller les collègues sur les risques en mettant en ligne les « questions fréquentes » qui circulent à l’échelle militante.
Vaincre Blanquer sur les E3C est accessible, mais ce recul pourrait prendre la forme d’un contrôle continu pur et simple. Aussi il nous faut continuer à porter haut et fort la nécessité d’épreuves nationales terminales.
Enfin sur la question des retraites, la contre-conférence de financement portée par la CGT est une initiative sur laquelle il faut tenter de se greffer à l’échelle fédérale, le SNES-FSU doit porter cette idée.


Navigation

Recherche par thème

118/342
40/342
51/342
342/342
81/342
64/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web