Intervention sur les évaluations nationales de rentrée.

mercredi 12 septembre 2018  |  par  ÉÉ-SNES  | 

Sur les programmes, Nous sommes d’accord, il faudrait une consultation de la profession mais il ne faut pas se faire d’illusion, dans le timing imposé par le ministère, cela ne serait qu’un alibi. D’ailleurs les programmes de collège sont déjà appliqués. Pour nous, il faut d’abord diffuser aux collègues des outils d’analyse en lien avec notre projet éducatif.

Sur les évaluations nationales, D’abord les collègues ne les ont pas attendues pour « se situer par rapport à leur environnement », nous demandons donc la suppression de cette phrase dans le texte. On sait quels sont les objectifs de Blanquer. Contrairement aux enquêtes statistiques de la DEPP qu’on a pu nous-même utiliser ces évaluations vont servir d’indicateurs pour l’évaluation des équipes et des établissements et renforcer la mise en concurrence des établissements. Elles vont aussi permettre un pilotage par les résultats, un pilotage de nos pratiques en facilitant par exemple la mise en place de groupes de niveaux. Cela va encore une fois dans le sens de l’individualisation des apprentissages et des parcours. Le SNES-FSU doit informer les collègues sur les véritables objectifs de ces évaluations. Il faut expliquer pourquoi on ne peut rien en attendre de positif.

Amandine Cormier, bureau national.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur