Page 14 : Lip avant, pendant et aprés 68.

Interview de Charles Piaget par Georges Ubbiali.
jeudi 10 avril 2008  |  par  ÉÉ Revue  | 

Charles Piaget : Ah moi, j’ai une analyse de 68 aux antipodes de celle de Sarkozy. C’était un formidable mouvement. Ça a bouleversé la manière de se battre. Tu ne peux pas imaginer tout ce que 68 a apporté. Dans les familles, c’était l’autorité du père et des parents. On a maintenant un tout autre rapport avec les enfants. C’était une lutte extraordinaire pour les jeunes. Les mœurs étaient inimaginables. La religion en a pris un sacré coup. 68, c’est la libération de toutes les tutelles, celle du père, de l’école, de la famille… et même du syndicat ! Je me rappelle que le directeur de l’Horlogerie m’avait fait venir car un de mes fils avait participé au mouvement. Pour lui, c’était le monde à l’envers. Des gosses qui faisaient grève, inimaginable !


Documents joints

PDF - 160.8 ko

Navigation

Recherche par thème

118/342
40/342
51/342
342/342
81/342
64/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342