Sylvain MARANGE, pour l’École Émancipée, académie de Nantes

vendredi 6 avril 2018  |  par  ÉÉ-SNES  | 

J’interviens pour l’école émancipée sur l’amendement statutaire qui traite de la rotation des mandats.

Mais avant de commencer, je profite qu’il y a surtout des militants U&A dans la salle pour vous faire une confidence : on m’a désigné pour faire cette intervention parce qu’on vient de me demander de mettre un terme à mes mandats. Or c’est seulement ma sixième année au Bureau National… Vous ne le savez peut-être pas, mais à l’École Émancipée, on est viré au terme du troisième mandat ! Membre d’une direction syndicale pour les militant-es de l’EE, c’est toujours en CDD ! Tu parles de titularisation sans condition !

Et puis vous aurez remarqué qu’à l’École Émancipée, tout le monde croit qu’il a inventé l’idée de la rotation des mandats. Mais la rotation existe bel et bien au Snes, et depuis belle lurette. A-t-on déjà vu un secrétaire général rester à son poste plus de 20 ans d’affilée ? Non. C’est faux, ça rotationne, pas toujours très vite, mais ça rotationne. Ce que l’École Émancipée a rêvé, la majorité U&A l’a fait !

Je crois que quelques camarades de l’École Émancipée approchent alors vous comprendrez que je lise à présent le texte qu’on m’a écrit pour cette intervention par crainte de représailles.

A la rentrée prochaine, je ne siégerai plus au BN ni à la CAN, après 3 interminables mandats de deux ans ! Une petite retraite militante en somme. Une retraite à 48 ans à peine, à taux plein, et sans décote. Je vais pouvoir passer du bon temps tous les mardis et tous les mercredis de l’année avec les collègues de ma salle des profs, autour de la machine à café ou du photocopieur. Je vais pouvoir participer à toutes les réunions de mon établissement et ne plus louper aucun conseil de classe.

Camarades secrétaires généraux, nationaux, académiques, départementaux, cela ne vous tente-t-il pas de lever un peu le pied ? Vous qui travaillez de façon incessante, souvent au détriment de vos vies personnelles et de vos loisirs. Vous qui frôlez l’épuisement militant, le stress du secrétaire national, le burn out du rapporteur.

Secrétaires de toutes les académies, épargnez-vous !

La rotation c’est le renouvellement. Le renouvellement des responsables. Mais aussi le renouvellement de la vie syndicale dans les établissements où nous reprendrons toutes et tous des services complets. Tremblez néo-managers : tous les 3 mandats, les responsables du Snes reviendront vous tenir tête à plein temps !

L’expérience qui fera défaut aux directions syndicales se reconstituera rapidement n’en doutons pas. En matière de syndicalisme, l’expérience, c’est pas les compétences, l’expérience, c’est le collectif. Oui, l’expérience, ça se partage : on ne naît pas secrétaire national, on le devient !

Notre amendement a été battu. Dont acte. Mais en astronomie, la rotation des astres se dit aussi révolution. Alors gageons que la petite révolution que nous venons de vivre en nous dotant d’un mandat contraignant sur la parité ouvre la voie à une seconde révolution : un amendement statutaire majoritaire au congrès de 2021 imposant la limitation des mandats à trois consécutifs.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur