Intervention Yves VILBOIS- CAN - Nancy-Metz sur le LSUN - Th. 1

jeudi 29 mars 2018  |  par  ÉÉ-SNES  | 

Aux yeux des rapporteurs le LSUN est perçu uniquement comme une application informatique permettant d’informer les parents d’élèves. En conséquence ces camarades pensent que le problème central réside dans les renseignements du LSUN notamment sur les PARCOURS et les BILANS de fin de cycles. Ainsi en changeant ces entrées là le LSU pourrait être un outil de communication utile.

CEPENDANT, dans les salles des professeurs le LSUN induit un changement de paradigme concernant le collège et par rapport à la conception de nos métiers, en effet :

  • Le LSUN repose sur un socle qui est la promotion d’une Ecole reposant sur les 8 compétences-clés, une Ecole qui comme le dit Philippe Perrenoud doit être « Une école utile pour la vie » et qui doit par exemple « préparer les élèves à mieux supporter une période de chômage ». C’est donc véritablement une logique managériale d’entreprise qui intègre l’Ecole. En somme, le Socle commun actuel demeure autant problématique que le socle FILLON de 2005 puisque les 8 compétence-clés européennes se retrouvent dans les 2 socles.
  • Le LSUN est un des leviers dont se sert le Ministère pour nous faire changer de pratique et empiéter incidemment lourdement sur notre liberté pédagogique en promouvant l’évaluation par compétences et donc à terme en enseignant par compétences.

En conclusion, rappelons que la démarche par compétence a pour objectif de « réaliser des taches où les savoirs sont au service des taches » et non l’inverse.

Il nous semble que le LSUN change le sens de l’école et qu’à ce titre il doit être combattu avec pour objectif son retrait.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur