Intervention Isabelle HEYMONET (Nancy-Metz) Th. 2 sur les concertations - demi-journées banalisées.

jeudi 29 mars 2018  |  par  ÉÉ-SNES  | 

L’amendement qui concerne le temps de concertation vient en complément de notre mandat de demande de temps de concertation hebdomadaire inclus dans les services (15+3) (qui lui est bien rappelé dans le § 2.6). Cet autre temps s’inscrit dans la demande de la banalisation de demi-journées qui se trouve dans le texte du rapporteur. Il s’agirait d’un temps de réflexion et de travail collectif qui permettrait notamment de construire une culture d’établissement, de développer un sentiment d’appartenance à une communauté éducative, de donner la parole à toutes et tous, … Le rapporteur s’est essayé à une proposition de synthèse qui ne nous convient pas en l’état. Si nous sommes d’accord sur le principe d’au moins deux demi-journées banalisées sur le temps de service concernant tous les personnels sauf la direction. Nous sommes en revanche, en désaccord avec le formalisme proposé. En effet, nous ne voyons pas pourquoi ces réunions devraient être initiées uniquement par des élus du CA. Il faut également être attentif à la nuance entre convocation et invitation (nous sommes évidemment contre une convocation), de la même façon s’il pourrait être pertinent, le cas échéant, de faire remonter les décisions qui y seraient prises, il ne nous paraît pas judicieux en revanche qu’un secrétaire rédige un compte-rendu des échanges. Il ne s’agit pas d’en faire une réunion inutile de plus imposée par l’administration mais bien un espace d’échange qui donne la parole à toutes et tous les personnels, enseignants, d’éducation, de santé et social. Pour que la parole y soit libre et donc sans autocensure, il est indispensable que ces moments se déroulent en dehors de tout contrôle et présence hiérarchique.


Portfolio

JPEG - 833.8 ko

Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur