Bulletin n°5 d’Avril 2008

mercredi 2 avril 2008  | 

Au sommaire :
Précarité, Rapport Pochard, RGPP


Et maintenant, amplifions la mobilisation !!

La grève du 18 Mars (à laquelle le SGEN-CFDT et l’UNSA avaient refusé de s’associer), a été un relatif succès, même si le nombre de grévistes a été très variable selon les académies et les établissements. Depuis le mois de février, de nombreux établissements sont en lutte contre les suppressions de postes et l’instauration des heures supplémentaires à hauteur de 10% dans les DHG. Des lycées et collèges de la région parisienne sont, à l’heure où ces lignes sont écrites, en grève reconductible et/ou bloqués par les personnels avec l’aide des parents et des élèves.
La CAN du SNES s’est réunie les 19 et 20 Mars pour faire le point sur la situation, et envisager les suites. Les décisions votées à la majorité (l’Ecole émancipée a voté contre) ont été les suivantes :
- grand meeting des établissements en lutte le mercredi 26 mars à Paris, dont le Snes espérait une forte médiatisation et qui, on le sait maintenant, n’a pas répondu aux attentes, même pas à celles des établissements effectivement en lutte car il n’était pas possible de remettre en cause les décisions de non-action prise en CAN la semaine précédente.
- journée nationale d’action pour l’éducation sans plus de précision le Mercredi 2 Avril, appelée à être déclinée différemment dans les académies.
- cadrage d’une action nationale par zone en fonction des vacances de printemps.
- manifestation nationale pour l’éducation le Dimanche 18 Mai à Paris.

Nous avons jugé que ce dispositif était insuffisant, qu’il fallait s’appuyer sur les académies et établissements les plus mobilisés, et proposer une grève nationale avant les vacances de printemps (jeudi 27 Mars ou 3 avril), pour exiger du gouvernement un collectif budgétaire permettant de récupérer les 11000 postes « perdus » à la rentrée 2008. Les actions saupoudrées, telles que les propose la majorité du SNES, ne sont pas en mesure de faire plier le gouvernement et reculent encore le relais indispensable qu’attendent les collègues et les établissements mobilisés.
Au mieux, comme c’est déjà le cas dans les académies en lutte, les recteurs lâchent des postes, ils cèdent, et les collègues n’auront pas lutté pour rien ! Mais cela ne répond que localement, alors que l’attaque est globale et nationale…
Dans la Région Parisienne, en particulier dans l’académie de Créteil la mobilisation a démarré avant les vacances scolaires d’hiver. Si certains marquent le pas aujourd’hui, d’autres, au contraire, rentrent dans l’action. Tous réclament que les syndicats, et en tout premier lieu le SNES, donnent des perspectives nationales. Dans la plupart des académies, des lycées sont bloqués, des collègues sont en grève, mais ils se sentent encore très isolés.
L’entrée des lycéens dans la lutte depuis plusieurs semaines a poussé leurs organisations (FIDEL et UNL) à prendre une position nationale et à appeler à la grève mardi 1° Avril. Les syndicats nationaux auraient dû en faire autant. En tant qu’enseignants nous ne pouvons laisser les lycéens mener seuls un combat qui est aussi le nôtre, nous devons participer aux manifestations, nous réunir dans les établissements, et tout faire pour que le mouvement s’amplifie.
Enfin il est indispensable de montrer les cohérences entre les attaques budgétaires et les projets du gouvernement. A l’Ecole Emancipée nous réaffirmons notre volonté de ne pas nous laisser enfermer dans des actions spécifiques au second degré, mais au contraire d’élargir le mouvement à l’ensemble des secteurs de l’éducation. Aux fermetures de postes et de classes correspond la volonté de changer de façon fondamentale le service public d’Education Nationale. Le premier degré est très touché, lui aussi, par les contre réformes (nouveaux programmes, stages pendant les vacances, suppressions des heures d’enseignement du samedi, etc). Les collègues reçoivent en ce moment les annonces de fermetures de classes liées à la carte scolaire :
c’est donc maintenant qu’une action nationale de grève, tous ensemble, serait possible !


Documents joints

PDF - 241.1 ko

Navigation

Recherche par thème

118/342
40/342
51/342
342/342
81/342
64/342
23/342
26/342
104/342
20/342
64/342
245/342
218/342

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web