LA HONTE !

samedi 5 mars 2016  |  par  École Émancipée  | 

Depuis un certain temps, on se disait qu’on avait touché le fond avec ce gouvernement. Mais non… Ils continuent de creuser. Toujours plus profond… Et à défaut de creuser leur propre tombe, ils s’attaquent à celle des libertés et des droits sociaux, acquis de hautes luttes au cours des dernières décennies, ils s’attaquent aux citoyen-nes, aux salarié-es qui sortent à chaque fois perdants des mesures prises.

Nous avons eu l’état d’urgence et la déchéance de nationalité, pour ne parler que des dispositions les plus récentes. Voici désormais la loi « Travail ».
Nous n’allons pas jouer à décortiquer ici son contenu. Nombre de spécialistes l’ont fait de façon claire, précise et pédagogique dans des articles de presse, des vidéos ou des sites divers et variés, développant toutes les bonnes raisons de combattre ce texte et d’en obtenir le retrait.

Ce projet de loi pourrait donc être la mesure de trop pour ce gouvernement et sa politique libérale.
Une mobilisation hors du commun se développe sur internet et les réseaux sociaux :
Une pétition qui dépasse le nombre record du million de signataires en quelques jours,
Une multiplication de témoignages sur Youtube,
Un appel à manifester dans plus de 130 villes.

La jeunesse ne s’y est pas trompée, s’engageant avec vigueur dans la mobilisation du 9 mars.
Les organisations syndicales non plus qui appellent à la grève le 31 mars mais ont décidé de rejoindre l’appel du 9.
Il n’y a pas d’opposition entre les modalités de mobilisation, qu’elles se développent par le biais des réseaux sociaux ou plus traditionnelles, mais bien au contraire une forme de complémentarité.

De l’indignation à la mobilisation…
Gageons que ces mobilisations seront le début d’une lame de fond, qui permettra de mettre en échec la politique sociale, économique et austéritaire de ce gouvernement, une politique dont les seuls soutiens désormais se trouvent dans le camp du patronat, de la droite et des instances européennes.
Alors, toutes et tous dans la rue le 9 mars !
Et le 10 pour les retraité-es,
Et le 12 contre l’état d’urgence,
Et le 22 pour les salaires dans la fonction publique
… En attendant le 31 !

Honte, honte, honte encore…
Dans la période, il n’est pas possible de passer sous silence le drame qui se déroule à Calais, partie ô combien visible de l’iceberg « Migrants » qui voit les situations dramatiques se multiplier partout en France, plus ou moins en catimini, avec les expulsions qui ne s’arrêtent pas… se multiplier partout en Europe avec la fermeture des frontières dans nombre de pays et des relents nationalistes et xénophobes.
A Calais, tout se passe au grand jour.
Et malgré les tentatives de mobilisations, malgré les soutiens présents sur place, depuis lundi, les bulldozers sont entrés en action, escortés par les CRS.
Matraques et lacrymo, canons à eau, cabanes démolies, rasées, incendiées,…
Les manifestations se multiplient ce week-end, un peu partout en France, à Paris, à Calais mais aussi en Grande-Bretagne, pour dénoncer la responsabilité des États dans cette situation inhumaine et dramatique. _


Navigation par Thèmes