Michelle Frémont (EE) « En finir avec les 3 voies du lycée : pour un lycée général polyvalent »

mardi 9 février 2016  |  par  ÉÉ FSU  | 

La démocratisation du lycée reste encore à construire.
Il serait temps d’envisager l’ouverture d’un débat approfondi au regard de nos exigences de transformation pour un système éducatif plus juste. Nous avons des mandats : lutte contre les inégalités, éducabilité de tous, mixité sociale, dénonciation des parcours ségrégatifs, allongement de la scolarité à 18 ans…

A Poitiers nous écrivions que la poursuite d’études après le lycée avec une meilleure articulation entre lycée et premier cycle universitaire était une condition de la démocratisation. Nous avons aussi avancé sur la culture commune, sur l’apport d’une culture professionnelle au collège.

Qu’observons-nous aujourd’hui sur le lycée ?

• Le constat sociologique accablant de la forte hiérarchisation sociale des 3 voies : c’est incontestable • Le caractère quasi inéluctable de parcours qui dessinent des avenirs dont les jeunes ne veulent pas ou plus. La proposition de passerelles entre les 3 voies leur paraît dérisoire. C’est vrai qu’une passerelle a des inconvénients : par définition, on n’y passe pas ensembles, elle n’est pas large et est souvent instable. • L’absence de mixité sociale : la socialisation de nos jeunes se construit en fait dans des univers cloisonnés avec les risques de déshérence et de ruptures d’avec la société, sujets qui sont beaucoup au cœur de notre actualité • Enfin, la demande massive de continuation des études, mais une forte mise en péril de ces jeunes au niveau de l’enseignement supérieur car ils n’ont pas pu acquérir le minimum d’outils leur permettant de trouver leur place.

Tous ces constats conduisent à la nécessité pour la FSU d’avancer sur la question de la démocratisation du lycée, et donc, de celle du rapprochement des trois voies générales, technologiques et professionnelles du lycée. Ce débat n’est pas que pédagogique, il est aussi politique en ce qu’il dessine non pas seulement l’avenir scolaire des jeunes pris individuellement, mais précise aussi les conditions dans lesquelles la jeunesse devrait s’élever pour devenir la société de demain.

Ecole émancipée ne maintient pas cet amendement - en vue d’aller à l’avenir vers un lycée général polyvalent -, mais elle interpelle fortement ce congrès en invitant les militants à réfléchir à ce projet qui intéresse tout le monde.


Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur