Air France-KLM publie les plus gros profits trimestriels de son histoire !

samedi 31 octobre 2015  |  par  École Émancipée  | 

Préparer au-delà des déclarations, de la solidarité financière, une initiative nationale de manifestations/rassemblements pour l’emploi et contre l’austérité.

Pierre-François Riolacci, le directeur financier du groupe, a déclaré droit dans sa chemise : « Nos résultats démontrent que les mesures que nous avons prises… fonctionnent, et que les efforts des salariés ont porté leurs fruits. Nous disons aux personnels, vos efforts ont payé, il faut les continuer ».

Quand les efforts ne suffisent pas, il faut les poursuivre ! Quand ils sont efficaces, il faut les continuer ! Insatiables. Les vautours de la financiarisation du monde ne sont jamais repus. Sous couvert de baisse des coûts, de compétitivité, ils demandent toujours plus à ceux qui ont de moins en moins : précarité, bas salaires, conditions de travail, conditions de vie,… A Air France comme ailleurs. Et Macron a aussi une belle chemise quand il rêve de casser le statut des fonctionnaires !

Et quand les victimes se rebiffent, pas de cadeaux ! 6 agents sont en mise à pied conservatoire sans solde, risquent le licenciement, 5 d’entre eux passent devant le Tribunal correctionnel le 2 décembre pour « violence en réunion ayant entraîné une ITT ne dépassant pas 8 jours ». Ils risquent 3 ans de prison et 45000 euros d’amende. 12 autres salariés sont mis à pied avec solde et risquent une mise en examen pour « dégradations », ’entrave« , »violation de propriété privée"…Parmi eux, deux pilotes.

La bonne nouvelle, c’est l’unité syndicale pour la défense des agents convoqués pour des entretiens, pour appeler à une nouvelle journée de mobilisation le 19 novembre et mobiliser le 2 décembre au tribunal de Bobigny. L’intersyndicale indique qu’il n’y aura pas de négociations au sein de la compagnie tant que les procédures ne seront pas arrêtées.

Parce que les uns après les autres, sous des formes qui peuvent différer suivant les secteurs, nous subissons la même politique, pourquoi pas préparer au-delà des déclarations, de la solidarité financière, une initiative nationale de manifestations/rassemblements pour l’emploi et contre l’austérité, pour ne pas laisser ceux qui luttent, comme à Air France, seuls face à des patrons aux ordres des actionnaires, soutenus par le gouvernement.


Navigation par Thèmes