Austérité, Attaques et Atonie

samedi 11 octobre 2014  |  par  École Émancipée  | 

A chaque nouvelle attaque, à chaque nouvelle régression, qu’elles viennent du MEDEF, du gouvernement ou d’ailleurs, on se dit qu’on a touché le fond, « qu’ils » ne pourront pas aller plus loin, qu’il est temps de réagir, que les forces du mouvement social vont se mettre en branle pour protester, dénoncer et combattre les politiques d’austérité mises en œuvre. Cependant, depuis plusieurs mois, le scénario est le même. Les organisations syndicales, mêmes les plus radicales sont dans l’incapacité de mobiliser. A la veille d’élections professionnelles, elles ne montrent pas la moindre volonté de s’unir afin de montrer un front le plus uni possible contre l’orientation libérale de ce gouvernement qui privilégie les riches et les patrons contre les classes sociales les plus démunies.

Pourtant, il y a de quoi ! Protection sociale, politique familiale, indemnisation des chômeurs, fonction publique, réforme territoriale, budget en préparation, …

Et le cauchemar ne s’arrête pas là : dans la rue, dans les médias, dans l’espace public, c’est la droite qui se mobilise. Offensive du MEDEF, programmes des candidats de l’UMP, la Manif Pour Tous qui occupe à nouveau la rue. Avec une extrême-droite en embuscade, dont on voit bien que les idées font leur chemin de plus en plus profondément.

Alternative A l’Austérité

Certes, il y a des difficultés objectives de mobilisation, la situation n’est simple pour personne, nous ne le nions pas. Il est cependant urgent de dépasser ce constat plus qu’alarmant en se disant que seuls, nous ne pourrons rien.

Il est temps.

Temps de permettre la convergence des forces politiques, associatives, syndicales et citoyennes.

Temps de se dire qu’il faut tout mettre en œuvre pour que les mobilisations et les résistances nécessaires se développent.

Temps pour une Alternative A l’Austérité. C’est le nom que s’est donné le collectif à l’initiative de la manif du 12 avril dernier et qui annonce un nouveau rendez-vous le 15 novembre.

Au-delà des responsabilités strictement syndicales, la FSU doit pouvoir s’y engager avec toutes celles et ceux qui se réclament du mouvement de transformation sociale.

L’équipe responsable


Navigation par Thèmes