Université d’été européenne des mouvements sociaux

lundi 30 juin 2014  |  par  ÉÉ Revue  | 

Pendant 5 jours, du 19 au 23 août, l’Université d’été européenne des mouvements sociaux se tiendra à Paris. Plus de 1 000 participant-es sont attendu-es afin d’échanger, de débattre et continuer à développer des moyens et stratégies pour affronter la crise , ainsi que pour renforcer les mouvements sociaux au niveau national comme international. Cette Université d’été est initiée par le réseau des ATTAC d’Europe. Ce format a débuté en 2011 avec une première université d’été européenne qui s’est tenue en Allemagne à Fribourg et avait rassemblé plus de 1300 militant-es. Cette fois ce sera à Paris, à l’université Descartes que cette rencontre se tiendra avec un grand nombre d’événements et d’actions : séminaires et ateliers, discussions plus larges dites « forums », activités culturelles , des concerts, des visites et des rencontres avec des militant-es « altermondialistes », syndicalistes… venu-es de toute l’Europe. Il y a peu de rendez-vous de cette nature et de cette ampleur qui existent à l’échelle européenne et particulièrement pour le mouvement syndical. L’ESU représente donc une opportunité dont il faut se saisir. En voici l’appel. ●

Sophie Zafari

L’Europe a rendez-vous avec un autre monde !

Drôle d’appel par ces temps plutôt dépressifs ! Mais la « crise » est-elle vraiment une lugubre fatalité ? N’est-elle pas plutôt l’opportunité de cette transition ambitieuse dont nous et la planète avons tant besoin ? Certes, le tableau n’est en apparence pas reluisant : le chômage, la pauvreté et la précarité explosent. Les services publics et la protection sociale sont démantelés, portant atteinte aux droits humains les plus fondamentaux. Invoquant « la crise », nos dirigeants refusent de faire face à l’urgence du changement climatique et gouvernent pour les banques et les multinationales. Cette Union européenne-là, dévouée à la finance, veut nous faire croire qu’il n’y a pas d’alternative : l’austérité et la compétitivité seraient les seules issues . Et pourtant….

Il y a des alternatives : celles dont nous sommes acteurs et actrices ! Des pratiques se construisent et s’expérimentent tous les jours, qui prouvent que d’autres mondes sont possibles ! Sur tous les continents, des luttes et des actions concrètes s’organisent au quotidien contre l’austérité et ses conséquences. Elles remettent en cause le productivisme par la relocalisation et de nouvelles formes de solidarité. Elles ouvrent de nouvelles voies pour refonder les services publics et les droits sociaux et pour faire émerger une société durable et juste.

Analyser la crise et comprendre ses enjeux tout en construisant des alternatives… Peut-on démêler les dimensions sociales, écologiques, économiques et démocratiques de la crise ? Où mènent les plans d’austérité qui nous sont imposés ? à quoi joue la Banque centrale européenne ? à quoi servent vraiment les marchés carbone ? Quelles sont les expériences concrètes de relocalisation ? Comment conduire la transition énergétique ? Comment les mouvements sociaux peuvent-ils recréer l’espoir et stopper la montée de l’extrême droite ? Comment réinventer et repenser la démocratie ?

… le tout dans un cadre militant, mais aussi festif et convivial ! Au programme : des débats, des concerts, des activités culturelles, des visites et des rencontres avec des militant-es venu-es d’Europe et de tous les autres continents. Cette Université d’été proposera des ateliers, des séminaires, un vaste programme « hors les murs » mais aussi des espaces dédiés à l’expérimentation – et même à l’action !

Construisons ensemble cette Université d’été européenne afin de partager idées, visions, afin que nous inventions collectivement d’autres réponses à cette crise.


Navigation par Thèmes