André Ouzoulias nous a quitté, salut camarade

vendredi 7 février 2014  |  par  ÉÉ-SNUipp  | 

André Ouzoulias nous a quitté mercredi 6 février.
Professeur de philosophie à l’Université de Cergy-Pontoise, formateur, ses recherches et ses productions ont porté principalement sur les apprentissages en lecture-écriture et leurs difficultés.

Militant pédagogique acharné et convaincu qu’il est possible de déjouer les déterminismes, il aura défendu jusqu’au bout de la maladie ses projets pour une école émancipatrice (Lire sur le site du SNUipp : Démocratiser l’enseignement de la lecture-écriture : Quel diagnostic pédagogique ? Quelles pratiques alternatives ?).

Initiateur des MALCE (Modules d’approfondissement des compétences en lecture-écriture) qui reposent sur le « plus de maîtres que de classes » (lire sur le site du CNDP, Qu’est-ce qu’un MACLE ? Entretien avec André Ouzoulias), défenseur d’une formation initiale de qualité (Entretien avec Luc Cédelle sur la formation publié 16 janvier dernier), promoteur de projets concrets, il s’était particulièrement impliqué ces derniers temps au cœur du quartier populaire des Mureaux pour développer l’orthographe et la lecture à partir de productions d’écrits (voir le reportage et l’interview de Fenêtres Sur Cours).

C’est donc un militant avec qui nous partagions de nombreuses valeurs qui nous a quitté. En novembre dernier, alors que je l’interrogeais sur l’approche matérialiste de ses pratiques pédagogiques, il me répondit malicieusement : “dialectique… matérialiste dialectique”.

Au-delà des valeurs et des combats partagés, l’EE souhaite adresser ici ses plus vives condoléances à sa famille et ses proches.

Salut camarade,

Vincent Martinez


Navigation par Thèmes