Hollande un an, et après ?

vendredi 10 mai 2013  | 

Un an après son élection, seulement un quart des français-es font confiance à François Hollande. Une grande partie de la population avait saisi ce vote pour chasser Sarkozy, et les quelques illusions qui pouvaient exister sont aujourd’hui bien loin.

Depuis le début de son mandat, le gouvernement a poursuivi les attaques libérales du gouvernement précédent contre les salarié-es : vote du TSCG en septembre, retranscription dans la loi de l’ANI, attaques annoncées contre les retraites… le changement n’est pas à l’ordre du jour ! Le délai accordé par la commission européenne à la France pour ramener le déficit en dessous de 3% s’accompagne d’une demande d’accélérer les réformes structurelles (retraites, marché du travail)… Les politiques d’austérité en France comme partout en Europe vont se poursuivre et s’accélérer.

Les salarié-es ne peuvent pas rester sans réaction face à ces dégradations : les organisations syndicales portent la responsabilité de caractériser clairement la politique de ce gouvernement dans tous les domaines, et d’organiser les convergences nécessaires entre les luttes de tous les salarié-es.

Le 11 mai, une chaîne humaine entourera la ZAD à Notre-Dame-des Landes. Cette mobilisation contre le projet d’aéroport (repoussé de 6 mois), s’appuie sur les collectifs unitaires locaux présents dans toute la France. Ce projet est non seulement inutile, dangereux pour l’environnement, mais s’appuie sur un partenariat avec l’entreprise Vinci…

Faire céder le gouvernement sur cette question serait une étape, un moyen de redonner confiance dans un mouvement social combatif et capable de gagner !

Navigation par Thèmes