Expérimentation pédagogique ?

samedi 30 mars 2013  | 

Position de l’équipe éducative du Lycée Expérimental de Saint-Nazaire face à la situation du collège Anne Frank.

L’Équipe Éducative du Lycée Expérimental de Saint-Nazaire réaffirme la nécessité de favoriser partout l’expérimentation pédagogique sans a priori.

Nous réaffirmons que l’expérimentation ne doit pas s’arrêter à la porte de la classe et qu’il est important aussi de permettre des projets de structure au sein desquels les jeunes participent de manière ouverte et constructive en disposant d’un réel pouvoir.

De tels projets ne sont possibles que s’ils sont portés par une équipe pédagogique forte soutenue par les autorités de tutelle dans un climat de confiance.
Pourtant, bien souvent, il nous semble que nous passons trop de temps à justifier auprès de notre administration le bien fondé de nos projets respectifs ; toute l’énergie, le temps que nous mettons dans ces démarches, nous ne les investissons pas dans la vie de nos établissements.
Nos différences, nos spécificités multiplient les difficultés lorsqu’il faut expliquer, ré expliquer leur fonctionnement à de multiples interlocuteurs – même lorsqu’ils sont plein de bonne volonté, comme c’est souvent le cas .

Pour tenir ces projets, s’investir pleinement dans la vie de nos établissements, une équipe forte, volontaire est indispensable. Dans ce cadre la cooptation est garante de la cohésion de l’équipe. Pourtant, là aussi, nous rencontrons des difficultés.

Malgré le malaise des enseignants dont les média se font les porte-paroles, il semble qu’ils ne soient pas très nombreux à vouloir s’engager dans des projets alternatifs, à moins que notre communication ne soit pas relayée correctement.

Depuis 2001, le collège Anne Frank du Mans avait fait le pari qu’il était possible d’apprendre, de vivre dans le respect mutuel.
Le projet favorisait la résolution des conflits par la concertation et le dialogue plutôt qu’en se conformant à un règlement intérieur, instituait la collégialité dans l’équipe éducative pour la prise de décision et reconnaissait aux parents une place prépondérante dans la vie du collège.

Aujourd’hui, le collège A. Frank continue mais en tournant le dos à tous ces principes : retour en force d’une hiérarchie tatillonne et arbitraire (chef d’établissement, IPR), institution d’un règlement intérieur et de conseils de disciplines, parents reconduits aux portes du collège.
Aujourd’hui, les usagers – parents et élèves – ne reconnaissent plus leur collège. Orphelins d’une école qu’ils avaient investie de leur espoir et de leur énergie, les élèves se heurtent de plein fouet à un cadre qu’on veut leur imposer, se réfugiant parfois dans la violence.

Bien sûr, le collège A. Frank continue à exister formellement, revendiquant l’expérimentation.
Cependant, les évolutions que l’équipe a dû accepter et entériner sous la contrainte, ont vidé le projet de son sens, faisant d’une structure innovante un établissement traditionnel où l’expérimentation semble se limiter à la classe.

L’Équipe Éducative du lycée expérimental souhaite que des expériences de structures dont l’ambition, outre d’apprendre différemment, soit de favoriser l’épanouissement et l’émancipation des jeunes se multiplient partout en France, modifiant durablement le paysage éducatif français.

L’équipe Éducative du Lycée Expérimental de Saint-Nazaire.
Le 19 mars 2013


Navigation par Thèmes