Critiques de livres jeunesse (revue n°32)

dimanche 27 novembre 2011  |  par  ÉÉ Revue  | 

Machin Truc Chouette

Machin Truc Chouette, c’est ainsi qu’on appelle dans le village cet homme au nom imprononçable et qui s’était pourtant installé ici. Bien qu’il ait beaucoup travaillé pour pas grand’chose, on ne peut pas dire qu’il est bien accepté par les gens du coin, Machin Truc Chouette. Seul un enfant « pas très futé » apprécie des fois sa compagnie, à cause de ses chansons. Même la guerre où il perd un bras ne change pas l’hostilité à laquelle il se heurte. Tant et si bien que Machin Truc Chouette finira par tenter sa chance ailleurs car on lui refusait de faire venir les siens. Son travail manquera au village…
La cruauté de cette courte histoire de Hubert Ben Kemoun, illustrée par les images chaudes, naïves et tellement expressives de Véronique Joffre ne relève pas que de la fiction. La réalité n’est jamais très loin de la fable. Un bon support pour parler et réfléchir sur l’immigration. ●
Stéphane Moulain _

◗ Hubert Ben Kemoun, Véronique Joffre, Machin Truc Chouette, Rue-du-Monde, 17 euros.

La bibli des deux ânes

La lecture est parfois encore un privilège. Pour nous le rappeler, cet album part de l’action tenace d’un instituteur colombien qui depuis plus de vingt ans se charge d’apporter à dos d’âne les joies de la lecture aux enfants des villages d’une région isolée et montagneuse de son pays. L’histoire racontée est en fait celle d’Ana, fille de paysans qui se distrait volontiers en lisant et relisant l’unique livre qu’elle possède, offert par sa maîtresse.
Cette unique lecture suffit à remplir son imaginaire et l’aide à inventer de nombreuses autres histoires qu’elle aime raconter à son petit frère le soir. On le devine, la venue du Biblioburro (bibliothèque à dos d’âne) va changer sa vie. Le bibliothécaire ambulant prend le temps de lire des livres aux enfants et leur prête ceux qu’ils souhaitent, promettant de revenir.
Ana trouve le temps long avant que le biblioburro ne revienne alors elle s’occupe en écrivant et dessinant sa propre histoire, une histoire d’âne et de bibliothèque dont la couverture ressemble étrangement à celle du livre que nous tenons entre les mains.
Livre sur le bonheur de la lecture, ouverture incomparable sur le monde et l’imaginaire, porté par les illustrations un brin exubérantes de John Parra, cet album met aussi l’accent sur le rôle fondamental ici comme ailleurs des « passeurs de livres », bibliothécaires et enseignants qui s’attachent à transmettre le goût indispensable de la lecture. En achetant cet album, on aide Rue-du-Monde à participer à l’équipement de la Biblioburro qui a inspiré les auteurs. Un livre utile et beau. ●
Stéphane Moulain

◗ Monica Brown et John Parra, La bibli des deux ânes, Rue-du-Monde.

L’Odyssée

classique d’entre les classiques, l’Odyssée n’en a sans doute pas fini d’être adaptée sous toutes les formes. C’est que l’histoire incroyable de ce chef d’oeuvre qui nous vient de la nuit des temps nous parle encore, malgré la barrière des siècles. Encore une adaptation de plus, pourrait-on se dire d’un air distrait. On aurait tort. C’est toujours un enjeu que d’être capable de trouver un nouveau moyen d’intéresser les plus jeunes au mythe, de contribuer à le perpétuer.
Les illustrations majestueuses autant que généreuses de Véronique Joffre contribuent beaucoup à la réussite de l’ensemble. Elles permettent au récit de trouver une juste tonalité, dont la gravité du caractère épique est contrebalancée par des touches de légèreté, le tout dans un chatoiement de couleurs enchanteresses. ●
Stéphane Moulain

◗ Charles-François Lebrun, Véronique Joffre, L’Odyssée (d’Homère), Mango Jeunesse.


Navigation par Thèmes