Profession de Foi de l’École Émancipée

lundi 8 octobre 2012  |  par  École Émancipée  | 

Combattre l’austérité et le TSCG

Le Traité budgétaire européen et sa calamiteuse « règle d’or » gravent dans le marbre les politiques d’austérité appliquées dans tous les pays européens.
Économiquement ineptes, ces règles sont socialement insupportables car elles imposent un horizon d’austérité dont les populations les plus précaires seront les premières victimes.
C’est pourquoi la FSU doit être en première ligne contre leur application.
La FSU doit exiger la mise en œuvre de mesures indispensables :

  • l’augmentation du SMIC et des minima sociaux,
  • l’égalité de traitement et d’accès aux droits sur l’ensemble du territoire,
  • l’arrêt des plans de licenciements…
  • et l’arrêt véritable de la RGPP et de la RéATE !
Il faut imposer une loi d’orientation pour l’École qui rompe avec l’employabilité, l’utilitarisme et la sélection et qui permette à l’ensemble de la jeunesse d’acquérir formation de qualité, qualification et culture émancipatrice au sein d’un système éducatif public et laïque.
Il faut arrêter les expulsions des sans-papiers, imposer leur régularisation et le respect des droits des Roms.

Le U de unitaire… à l’externe et à l’interne

Majoritaire dans l’Education, la FSU s’est montrée impuissante à résister à des attaques majeures et cohérentes contre le système éducatif, ses syndicats nationaux, divisés entre eux, se leurrant sur les possibilités de « négociations » face au gouvernement Sarkozy/Fillon.
Bien que confortée dans d’autres secteurs de la Fonction Publique (justice, agriculture, MEDDAT…), elle peine toujours à trouver sa place au plan interprofessionnel.
Elle pourrait y œuvrer de façon plus conséquente à la construction d’un nouvel outil syndical combatif, plus fort, avec la CGT et Solidaires.

Le congrès de la FSU doit conforter et développer des mandats de lutte et des alternatives à promouvoir.
Contre les licenciements et les suppressions de postes, la baisse des salaires, la dégradation générale des conditions de travail, il ne s’agit pas d’aménager de mauvaises réformes, de négocier des bribes pour quelques–uns ou de s’accommoder du « moins pire », mais bien de prendre à bras le corps les questions d’emploi, de salaires, de précarité (dans ses formes nouvelles et massives), de droits pour toutes et tous.

Participant à la construction et à la vie de la FSU à tous les niveaux, l’EE ne se satisfait pas de son fonctionnement actuel.
Certes, les élections professionnelles et les nouvelles règles de représentativité ont imposé aux directions des « gros » syndicats de renforcer l’apparition fédérale, mais ce fut a minima.
Combiné au désordre du vote électronique, ce manque d’élan fédéral a fait perdre à la FSU sa première place dans la Fonction Publique d’Etat.

La restructuration de l’État est profondément engagée. La loi sur la représentativité a changé la donne pour l’ensemble des syndicats en donnant plus de pouvoir aux votes des salarié-es tout en modifiant les cadres de négociation avec le gouvernement et le patronat.
L’avenir du mouvement syndical, sa capacité à imposer des mutations positives passent par des évolutions au niveau interprofessionnel.
Au sein de la FSU, cela passe aussi par la nécessité d’adapter l’outil syndical aux évolutions déjà en cours dans la Fonction Publique et les services publics.
Ainsi, pour la Fonction Publique territoriale, il est nécessaire de soutenir et favoriser le rassemblement des syndicats nationaux concernés.

De ce congrès, doit sortir une FSU renforcée, encore plus pluraliste, encore plus fédérale dans les départements, les régions et nationalement.
Une FSU porteuse de mobilisations sur les terrains où elle est en responsabilité, de dynamique interprofessionnelle, active dans la construction d’un mouvement social unitaire rassemblant syndicats, mouvements sociaux et citoyens.

L’EE appelle toutes celles et tous ceux qui partagent ces convictions et ces orientations à travailler et à agir ensemble dans la FSU.
Votez et faites voter pour la liste à l’initiative de l’EE (École Émancipée) !


Les autres articles de cette rubrique

Navigation par Thèmes

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur