Refondation de l’école : premiers éléments sur le rapport

samedi 6 octobre 2012  |  par  École Émancipée  | 

Une note rapide, « à chaud », sur le rapport (52 pages) de la concertation qui s‘est menée depuis début juillet. Analyse non exhaustive ...
Véronique

Les mesures :

  • Priorité à la scolarité obligatoire (rupture réaffirmée à 16 ans pour les uns)
  • Priorité au primaire : rôle maternelle conforté. « Plus de maîtres que de classes » en CP-CE1. Fin des devoirs à la maison. Langue vivante dès le CP.
  • Collège : continuité avec le primaire ; redéfinir les cycles (champs disciplinaires en 6ème-5ème). Education à l’orientation dès la 6ème. Evolution de la notation, suppression du redoublement. Réforme du DNB pour tenir compte du socle.
  • Lycées : pas de consensus sur les 3 voies (ce qui laisse penser que pour primaire, collège, il y aurait consensus ???). Ne rien changer en LGT, mais alléger les horaires. Apprentissage conforté, à développer au sein des LP. La carte des formations passe aux Régions.
  • Lutte contre le décrochage : un référent (nouveau métier ?) dans collèges et LP ; créer d’autres dispositifs type classes relais, EC2, micro-lycée…
  • Rythmes : rien de neuf, tout est copié-collé sur les conclusions du comité de pilotage mis en place par Chatel
  • Personnels : consensus sur la formation : recrutement en master et prérecrutements en licence (ne prononce pas le mot « concours »).
    Ne dit rien des moyens pour y parvenir ni des modalités de mise en œuvre (quand on voit les emplois d’avenir mis en place, on reste songeur…).
    Sur les missions et conditions de travail, aucune piste précise, mais des phrases inquiétantes (page 47) :

« Rompre avec la rigidité des emplois du temps hebdomadaires en se donnant la possibilité de globaliser un certain nombre d’heures, dans une fourchette précise et négociée, pour faire évoluer les pédagogies, permettre le travail inter et pluridisciplinaire. »

ou encore (page 48) :

« Faire de l’évaluation un processus qui s’inscrit dans la durée, qui prend en compte le parcours professionnel, le travail en équipe, ainsi qu’une part d’autoévaluation et qui valorise l’investissement personnel. »

  • Gouvernance – autonomie : instauration d‘un statut de directeur d’école ; autonomie comme principe ; évaluation généralisée du système ; extension des contrats d’objectifs aux collectivités territoriales (contrats tripartites : rectorat- établissement – coll terr désormais)

Ce qui fâche :

  • Ecole du socle en filigrane : champs disciplinaires en 6ème -5ème avec profs polyvalents, échanges de service avec primaire
  • Socle et LPC réaffirmés
  • Apprentissage : valorisé et réaffirmé
  • Réduction des horaires d’enseignement (dit explicitement au niveau lycée)
  • Décentralisation : projet déjà bien avancé : la carte des formations professionnelles relèverait de la compétence des Régions. Les contrats d’objectifs devraient désormais intégrer les collectivités territoriales.
  • Création d’un SP régional de l’orientation
  • Rythmes : réduction de la journée de cours, allongement de la semaine, importance du périscolaire, réflexion non aboutie sur la réduction des vacances.

En conclusion :

Comme tout rapport, les implicites sont nombreux, et aucune information précise n’est donnée sur la mise en œuvre des préconisations ; ce qu’il faut retenir, c’est :

  • Qu’il ne s’agit en aucun cas d’un projet de rupture, au contraire
  • Que les partenaires sociaux n’ont pas tous été écoutés, et que ce projet est celui du SGEN, de l’UNSA et de la FCPE, pas celui de la FSU
  • Que les choses sont assez avancées pour qu’il ne s’agisse pas de ballons d’essai, mais bien de « pistes » qui seront concrétisées très vite
  • Que l’habillage idéologique ne fera pas illusion très longtemps au regard de l’application de cette école : moins décomplexée que l’école de Chatel, elle effectuera néanmoins le tri social en son sein, sans le reconnaître…

Véronique

Lire le rapport :

PDF - 360.8 ko
Rapport « Refondation de l’École » octobre 2012

[1] Voir en pièce jointe


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur