Bilan du stage école émancipée des 17 et 18 Avril 2012 au Havre

mardi 15 mai 2012  | 

Cette année encore, le stage organisé par le groupe départemental de l’école émancipée, regroupant une soixantaine de personnes sur deux jours, a été un moment riche de discussions, débats et échanges.

C’est un moment important, car il permet la rencontre de collègues de tous les niveaux : de la maternelle à l’université. Échanger sur nos pratiques professionnelles et syndicales permet toujours de tisser des liens, de mieux comprendre les mécanismes dans lesquels nous évoluons. Et quand ces liens se construisent autour d’un repas, c’est encore plus agréable !

Ces deux journées nous offrent également la possibilité de prendre du recul sur notre métier, sur nos activités militantes et syndicales : sortir la tête du guidon est une pratique fort salutaire, quand notre hiérarchie nous surcharge de tâches ingrates pour éviter le retour réflexif !

Une nouvelle fois, les thèmes abordés par les différents intervenants étaient divers et variés : qu’elles soient en écho direct avec l’actualité (comme la question de la crise ou de la laïcité) ou davantage situées dans une perspective historique (avec l’évolution du métier et des pratiques ou l’histoire du syndicat et de l’école émancipée), les problématiques choisies par les militants de la tendance ont interpellé et soulevé de nombreux questionnements et débats parmi les stagiaires.

L’intervention de Jacques Bernardin du GFEN (Groupe Français d’Éducation Nouvelle) a fait le bilan de la politique éducative désastreuse actuelle, qui par la culture de la répétition, de l’évaluation et de la compétition creuse les inégalités scolaires. Rappeler simplement que tous sont capables quand une vraie politique sociale et éducative égalitaire est mise en place nous a tous fait du bien !

Cette première réflexion a pu été prolongée lors de la présentation de l’histoire de l’école émancipée : en nous rappelant l’importance historique, au sein de notre courant, de la réflexion sur la manière de pratiquer et de vivre notre métier, Danielle Czal a remis en perspective le rôle de l’EE au sein de nos différents syndicats (snuipp, snes, snep …) et de notre fédération FSU.

De la même façon, des liens ont pu être tissés avec l’exposé de Jean Paul Martin sur la laïcité : l’EE a toujours participé aux luttes d’émancipation vis-à-vis des églises et de la religion, mais les outils pour penser et mener ces combats ont évolué et peuvent être complexes et variés. Les débats ont été riches et vivants : la laïcité reste un vrai point de questionnement et de réflexion pour tous !

Un moment plus théorique (qui a repositionné certains dans la posture de l’élève en pleine concentration !) a eu lieu lors de l’exposé de Ozur Gun sur la crise de l’économie capitaliste européenne.

Deux journées pleines de réflexions et d’échanges, qui font du bien au cœur et à la tête ! Bref, vivement le stage de l’année prochaine !

Clémence


Navigation par Thèmes