On ne lâche rien

mardi 2 juillet 2019

En ce début d’été, considérant sa politique comme légitime (alors que 80 % des votant-es aux Européennes ont en fait voté contre), le gouvernement et son premier ministre pensent solder les derniers mois de mobilisations sociales en lançant l’acte II du quinquennat Macron tout en visant l’échéance politique des élections municipales. Ces dernières semaines, des salarié-es de Whirlpool, de General Electric et d’Ascoval luttent contre les plans sociaux. À Radio France, les personnels en grève s’opposent à (...)

Articles les plus récents

jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ FSU

Contribution aux débats du CDFN de la FSU de juin 2019

Même si elle a été moins importante que prévu, l’abstention reste le marqueur des dernières élections européennes : distance des français avec la « chose » politique, désintérêt de la question européenne, désarroi face à la multiplication des listes, défiance envers les institutions politiques en général... La (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ FSU

Véronique Ponvert : situation générale.

Au terme de cette année scolaire, ce qui domine, c’est la contestation du pouvoir en place : Radio France en grève ce matin, les Urgences en grève depuis plusieurs mois, les salariés du privé (Whirlpool, General Electric, Ascoval) qui luttent contre les plans sociaux, les cheminots contre la réforme (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ FSU

Clément Lefevre : éducation,une grève inédite à reconduire.

Blanquer additionne les choux et les carottes pour annoncer des chiffres ubuesque de grévistes en-deçà de la réalité observée sur le terrain. Sa stratégie de confrontation a d’ailleurs déterminé beaucoup d’indécis à se mettre en grève hier et participe presqu’autant que le volontarisme syndical à la (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ FSU

Denis Thomas : se saisir du référendum ADP.

Les mobilisations en cours dans l’éducation, la santé, à Radio France, à la SNCF témoignent de la mise à mal de services publics par ce gouvernement. Elles se traduisent localement contre la fermeture d’agences et de guichets ( Postes , SNCF, Impôts…), de classes, d’hôpitaux et maternités de (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ FSU

Cécile Ropiteaux : laïcité

Lors de l’étude du projet de loi dite « pour une école de la confiance », des sénateurs avaient ajouté un amendement visant à étendre l’interdiction du port de signes ostentatoires à l’accompagnement des sorties scolaires. Et pour que les choses soient bien claires, un communiqué des Républicains s’était (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ-SNUipp

Intervention d’Arnaud Malaisé : relever les défis pour le SNUipp-FSU

Nous l’avons dit, notre syndicat est confronté à des défis qu’il nous faudra relever tous ensemble pour nous renforcer. Nous : notre outil syndical, notre fédération et notre syndicalisme. Sous le signe des mobilisations Ces derniers mois ont été émaillées par de nombreuses mobilisations, mais, il (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ-SNUipp

Intervention de Claude Gautheron : retour sur la stratégie de Blanquer

Nous sommes confrontées depuis maintenant deux ans à ce que les médias ont tenté de vendre à l’opinion comme le « phénomène Blanquer ». Il faut bien lui reconnaître l’habileté d’avoir centré ses premières annonces sur le dédoublement des classes de CP et CE1 en REP et REP+ et qui plus est, de l’avoir fait. Il (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ-SNUipp

Intervention de Cécile Ropiteaux : la violence d’État

Violence sociale et répression brutale Lors de la campagne électorale, Macron s’est érigé en rempart contre l’extrême droite. Cette supercherie est d’autant plus flagrante que les derniers mois ont montré combien le libéralisme économique peut aller de pair avec des dérives autoritaires, avec des (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ-SNUipp

Intervention d’Émilie Moreau : Macron président des riches

« Ni de droite ni de gauche », ainsi que Macron se définit lui-même, cette affirmation lui a permis de laisser croire qu’il était un candidat hors système, au-delà d’un clivage qui serait dépassé. Le retour à la réalité s’est fait très vite. Les premières mesures, comme la suppression des APL et de l’ISF, (...)
jeudi 20 juin 2019
par  ÉÉ-SNUipp

Intervention de Laurent Cadreils : un SNUipp-FSU pour construire des alternatives

Les résultats des élections européennes nous ont laissé un gout amer. Gout amer d’une droite libérale à 30% et d’une extrême droite à près de 30. Gout amer car l’annonce d’un duel ou duo, selon comment on le voit, entre libéralisme et fascisme n’a rien pour nous réjouir. Ce que voulait Macron, il l’a eu. Le (...)

Navigation par Thèmes

Sites favoris


3 sites référencés au total