De lourdes inquiétudes... Un espoir à développer !

samedi 13 mai 2017

Le paysage politique est bouleversé par les cataclysmes des dernières semaines. Au soir du 7 mai, les partis ayant été au pouvoir sont absents du second tour, la gauche de gouvernement est enterrée, LR est mal en point et le FN, même battu, reste aux portes du pouvoir. Pour la première fois sous la 5ème République, le candidat élu se réfère à la fois à la droite et à la gauche : petite révolution, révélatrice du brouillage idéologique que subissent les citoyen-nes, brouillage auquel participe aussi (...)

Articles les plus récents

samedi 13 mai 2017
par  ÉÉ Revue

La Guyane en grève : une colère légitime

La Guyane, département d’outre-mer depuis 1946, territoire jusque-là méconnu, a enterré le quinquennat Hollande avec un mouvement social sans précédent et s’est invitée dans le débat présidentiel. Cette crise de grande ampleur qui a duré plus d’un mois a connu différentes formes : manifestations, (...)
samedi 13 mai 2017
par  ÉÉ Revue

Quelle réponse fédérale au Livret Scolaire Unique (Numérique) ?

Les enseignant-es sont amené-es depuis cette année à renseigner le LSUN devenu 3 mois après LSU. Cette application, présentée comme un des éléments de la refondation de l’école et de la réforme du collège, doit permettre de centraliser les résultats et le parcours scolaire d’un élève du CP à la 3ème. (...)
jeudi 11 mai 2017
par  École Émancipée

Le programme du candidat Macron

Politiques éducatives : le programme du candidat Macron

mardi 2 mai 2017
par  École Émancipée

Réflexions et propositions pour une école émancipatrice

L’École Émancipée a toujours été à la pointe d’une conception réellement émancipatrice de l’éducation qui allie à la fois celle des travailleurEs de l’éducation mais aussi celle des élèves. C’est pourquoi les enseignantEs qui s’en réclament portent un projet de transformation de l’école dans la perspective de (...)
mardi 2 mai 2017
par  École Émancipée

15 ans plus tard … Quel contraste !

1er mai 2002, NON à Le Pen. Un 1er mai mémorable après le choc du premier tour de l’élection présidentielle. Un consensus (large, sans beaucoup de questionnements) autour du vote de refus de l’extrême-droite. 1er mai 2017, NON à Le Pen. Un 1er mai quasi ordinaire, qui consacre la division syndicale (...)

Navigation par Thèmes

Sites favoris


5 sites référencés au total